//MH 12/12/2019
  
Recherche
 
Vous êtes ici :   Accueil > Les oiseaux hivernants à Bonne Anse
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.natvert.fr/data/fr-articles.xml

Jean-Marc Thirion, que nos adhérents connaissent bien, diplômé en éthologie, directeur d’OBIOS, se définit simplement comme naturaliste, synonyme pour lui de passionné de nature. Son expertise et sa très bonne connaissance de la Presqu’île d’Arvert font de lui le guide idéal pour découvrir les richesses de notre territoire. Ce samedi après-midi, accompagné de sa collègue Julie, il nous conduisait  à la rencontre des oiseaux à Bonne Anse.

OBIOS

Les oiseaux migrateurs qui viennent passer l’hiver sur nos côtes vivent au rythme des marées, que ce soit le jour ou la nuit. A marée basse, les limicoles se nourrissent qui, sur la vasière (bécasseaux variables, bécasseaux maubèche, chevaliers gambette, pluviers argentés, barges rousses ou à queue noire, courlis cendrés), qui, sur le sable des plages (bécasseaux sanderling). Ils se partagent l’espace sans problème du fait de leurs différences (pattes et bec) qui leur font rechercher des proies adaptées à leur morphologie.

Chevaliers gambette a la recherche de nourriture sur la vasière

A marée haute, les oiseaux vont se réfugier sur des espaces dégagés et abrités pour se reposer et constituer de précieuses réserves dont ils vont avoir besoin pour repartir vers leurs contrées nordiques et réussir une nouvelle saison de reproduction : on parle de reposoirs. A Bonne Anse, il existe plusieurs reposoirs mais ce samedi, ils étaient quasiment vides. Plusieurs explications à cela : l’hiver doux a pu inviter les oiseaux à repartir vers le nord, et aussi le dérangement (promeneurs, chiens, paddle ...) qui provoque des envols à répétition et in fine l’abandon du site, ce qui peut mettre en péril leur migration de retour. La présence toute proche du parc résidentiel de Bonne Anse est aussi un facteur de perturbation. Jean-Marc, qui réalise des comptages tous les mois depuis plus de vingt ans,  a pu montrer des graphiques qui illustrent la corrélation diminution du nombre d’oiseaux/augmentation du nombre de mobil-homes.

Mobil-homes à Bonne Anse

Pour autant les participants ont pu observer des oiseaux, ceux qui reviennent de migration : un magnifique vol d’environ quatre cents avocettes élégantes, un couple de traquets motteux, avec leur superbe plumage coloré, des rouges-queues noirs, …

Vol d'avocettes élégantes

Couple de traquets motteux

Et lorsque le regard ne se portait pas vers le ciel ou l l’horizon, c’était pour découvrir la flore de la dune sableuse ou des prés salés : la jolie mais minuscule fleur du saxifrage à trois pointes, une touffe de giroflée des dunes, le salicorne élevé, la capacité de reviviscence de la mousse Syntrichia ruralis, qui verdit instantanément lorsqu’elle reçoit un peu d’eau. Jean-Marc a ainsi détaillé une vingtaine d’espèces.

Saxifrage à trois pointes

Giroflée des dunes

Mousse reviviscente Syntrichia ruralis,

Entre observations, explications et anecdotes de nos guides, le temps a passé très vite, les adhérents présents étaient ravis de leur après-midi. Ils ont vivement remercié Jean-Marc et Julie.

Le groupe


Date de création : 03/04/2019 10:44
Dernière modification : 03/04/2019 10:44
Catégorie : CR Sorties Nature - CR Sorties Nature
Page lue 5544 fois